Valérie Chauvet : L'escalade pour surmonter la maladie

« Pousse sur tes pieds, Jean-Louis ! »« Détends tes épaules, Marie ! »« Prends plutôt la voie jaune, Béatrice ! », lance Valérie à travers la salle d’escalade de Gap, dans les Hautes-Alpes. Les participants sont concentrés sur les prises, et s’entraident en binôme. Un cours de grimpe en apparence classique. Mais ici, les grimpeurs souffrent tous d’une pathologie chronique importante (cancer, maladie dégénérative, maladie rhumatismale…). Personne n’en parle pendant la séance, mais chacun sait que ces quelques heures d’escalade hebdomadaires, en salle ou sur falaise, viennent soulager bien des maux liés à la maladie.

Cette bulle de sport et de répit bienvenu, c’est Valérie qui l’a créée en 2017. Monitrice d’escalade et psychomotricienne, la jeune femme charismatique croit aux vertus du sport santé dans le cadre d’un traitement médical lourd. « Je suis moi-même atteinte d’une maladie chronique auto-immune. Grimper me permet de diminuer certains symptômes, comme les douleurs articulaires» raconte Valérie. « C’est aussi le cas pour les participants. Suite à deux cancers du sein, Marie ne pouvait plus lever le bras. Grâce à l’escalade, elle a retrouvé une belle amplitude de mouvement ». Grimper, c’est aussi un moment suspendu dans le temps, où la maladie se fait oublier.

Maman de deux enfants, Valérie peut compter sur le soutien logistique et affectif de Sylvain, son compagnon et ancien champion d’escalade. Parfois, un participant ne revient pas, emporté par la maladie. Récemment, un grimpeur a perdu sa femme, qui avait pris part à quelques séances animées par Valérie. Tout le groupe a fait bloc autour de lui pour lui apporter son soutien. On mesure ici l’importance de nourrir les liens face à la maladie, et combien l’engagement de Valérie est indispensable. Son initiative pionnière est en train d’essaimer à travers la France, comme une traînée de poudre teintée d’espoir et d’humanisme.

Grimper Santé dans les Hautes Alpes – Accueil | Facebook

Article d’Alice Khelifa /@alicekhelifa_
Crédit Photos : Jan novak photography

Précédent
Suivant